Entreprendre

Pourquoi je suis devenue freelance.

J’ai 30ans. Oui, mon âge dans cet article est important, je vais vous expliquer pourquoi.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours souhaité être à mon compte. Je ne sais pas d’ou ça me vient, mais c’est un souhait depuis toute petite

 Archéologue (freelance)
 Cosmonaute (avec ma propre fusée)
 Peintre (freelance)
 Scientifique (avec mon propre labo)
 Journaliste (avec mon propre journal)

Ect ect ! Oui, j’ai voulu faire plein de métier hahaha.

Mais le fait est que j’ai 30 ans. Et il y a 10/15/20 ans de ça. Être son propre patron, rêver d’avoir une entreprise…c’était un privilège que peu de personne « lambda » pouvaient atteindre et l’école et l’environnement me l’ont bien fait comprendre.

J’ai donc mis un mouchoir, sur ce rêve, inaccessible. J’ai donc travaillé à l’école, dans le but de travailler dans une entreprise.

Et je ne me suis jamais épanouie ! 

 

 

Je suis quelqu’un d’entière. J’ai besoin d’être passionné, de me donner à 200% pour un travail, de ne pas me limiter en horaire, j’ai besoin et envie de pouvoir travailler passionnément sans barrières. Et le monde du travail ne m’a jamais donné cette opportunité.
Des heures de travail fixe, des bureaux, aucun aménagement, faire les taches demandées, faire preuve d’autonomie parfois un peu d’initiative, mais pas trop non plus. ça ne me convenai absolument pas ! 

J’ai toujours eu du mal avec ce genre d’autorité « patronale » classique, un peu comme le modèle scolaire, qui ne m’a jamais convenu malgré mes études, malgré que je fus toujours bonne élève. 

École  travail même combat, je n’y avais pas ma place.

Toujours la tête dans la lune, dans la créativité, l’expression, l’apprentissage… Des « qualités » devenant « défauts »

Je ne suis pas adaptée à ces mondes-là.

Pourquoi je suis devenue freelance.

 

Et puis et venu le temps de mes 20ans. Le temps de l’époque des explosions des start up avec un schéma nouveau, moins classique plus libre qui laisse place aux personnalités de chacun, prend en compte l’épanouissement personnel et professionnelle. Qui te donne l’opportunité de t’investir dans ton entreprise pas en suivant bêtement que des consignes patronales. Mais c’était surtout à l’étranger (salut, je suis la France toujours en retard) 
Alors je suis peu être passé à côté de certaines opportunité en France, peu être que j’étais jamais là au bon moment pour trouver l’entreprise qui me ferait m’épanouir. Mais avec des si on referais le monde.

Mais grâce à ça est revenu cette petite étincelle de pouvoir un jour créer quelque chose à moi. Quelque chose à laquelle je pourrais donner vie, donner mon temps et mon énergie pour moi. Comme je le souhaite comme je l’entends. 
Et il m’a fallu attendre 26ans pour enfin me lancer et tenter. (je précise que je suis rentrée dans le monde du travail en tant qu’étudiante à 16ans et je n’ai jamais cessé de travailler jusqu’à mes 25 ans)

Alors oui, ce ne fut pas tous les jours facile. Être à son compte surtout en tant que graphiste-illustratrice-blogueuse te fais passer pour un OVNI auprès d’une majorité de gens. Incomprise, méconnue, mais je suis tellement heureuse. Je suis enfin moi, pour moi, heureuse et épanouie. 

C’est beaucoup de travail comme je vous le disais dans mes deux précédents articles ici et . Mais je suis enfin à ma place.

Je suis une inadaptée du système scolaire et professionnel français, je me suis donc mise à mon compte. 

Poursuivie mes rêves bien trop longtemps étouffés par des institutions vieillotte. J’ai osé aller outre conseils « pour mon bien » d’avoir un job « stable et fixe » et « avec la retraite » « le chômage »  » la sécurité de l’emploi « … Merci, mais non merci, je vais bien, je vis bien je suis contente de ne pas vous avoir écouté.

Voilà pourquoi je suis devenue freelance.

 

Pourquoi je suis devenue freelance.

 

PS: Je dédicace cet article à tous mes anciens patrons et professeurs d’école héhéhé

Alors juste je te donnerais juste ce conseil. Les rêves peuvent parfois être inaccessible, mais tout change et ils finissent par être à portée de main. Ne perd pas courage. Regarde !

 

 



Et toi, dis moi ?

 

source photos 1 2 

38 commentaires pour “Pourquoi je suis devenue freelance.”

  1. Coucou,
    Je me reconnais en partie dans ton discours car je me suis rarement sentie à ma place à l’école, je me sentais oppressée, étouffée, pas à l’aise. A la fac ça a été tellement mieux, être plus autonome et qu’on soit pas sur notre dos ça m’a fait un bien fou ! Je crois qu’il faudrait créer 2 sortes d’écoles en fait, certaines comme ce qu’on connaît mais aussi d’autres, différentes, qui aident à la créativité et au développement d’une entreprise 🙂
    En tout cas bravo d’avoir osé te lancer car c’est pas facile je trouve, on nous dit si souvent qu’il faut un « CDI avec un salaire fixe »^^
    Gros bisous à toi !

  2. Tout à fait d’accord avec ce que tu dis.
    Je pense qu’on devrais aider les gosses à trouver des voies alternative au monde du travail classique car nous ne sommes pas tous adaptés.
    Merci pour le lancement, c’est tjrs avec des hauts et des bas mais je me sens tellement mieux comme ça !
    Gros bisous à toi aussi :*

  3. Moi aussi je suis inadaptée au monde du travail en entreprise. Ou plutôt c’est lui qui n’est pas adapté à moi ! J’ai toujours été malheureuse en entreprise et je suis à un point où il faut que ça change. J’y réfléchi très très fort !

  4. Arf je ne peux que te comprendre. J’espère que tu trouveras ta voie et que tu t’épanouiras ça prendra peu etre du temps mais tu va y arriver 🙂 Courage et tout pleins de soutiens à toi :*

  5. Coucou,

    Ha, quelque part, je me reconnais dans ce que tu dis là !
    J’ai fait des études, dans lesquelles je me suis perdues, qui ne me plaisait plus et depuis, je nage dans le flou totale !
    Tout ce que je veux faire, on me dit que c’est impossible à cause de ces fameuses cases dans lesquelles on veut me placer !
    C’est bien dommage, car quelle frustration !

    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  6. Ah ça les cases, en France c’est une cata. Limite tu n’as pas le droit de changer de voie, si tu as commencé dans la voie A on ne te donne pas possibilité de passer dans la voie B…En tout cas ne lache rien, fonce dans les barrières et sort des cases que l’on t’impose, tu trouveras ta voie 🙂 Bon courage en tout cas c’est jamais facile.
    Belle journée à toi également.

  7. Coucou j ai bien lu l’article mais je m’exprime peut-être mal (c’est ma problématique parfois)après je conçois ton point de vue mais à part travailler pour soi, pas vraiment d’autres alternatives et on ne peut refaire le monde

  8. Mais si on peux refaire le monde ! Il faut faire changer les mentalités, évoluer, enseigner à nos enfants que oui on peux faire des choses pour soi/ Les faire devenirs des futurs patrons qui travaille et écoute….je suis une grande optiministe demain, les entreprises évolueront forcement et de toute façon maintenant on peux facilement ce mettre à son compte, pas comme à l’époque.

  9. super article! je me retrouve beaucoup dans ton article, je ne me suis jamais sentie a ma place a l’école et au travaille pareille, et je n’arrive jamais a resté au même endroit. Je pense parfois me mètre a mon compte mais je n’est jamais sauter le pas!

  10. Comme pour tout, tu as des avantages et des inconvénients, à toi de peser le pour et le contre et franchement si tu souhaites te lancer, fonce !

  11. Comme toi je suis freelance et comme c’est bien ! Même si j’ai des inconvénients comme le fait de ne jamais vraiment pouvoir décrocher et prendre de VRAIES vacances. Même si je suis au bout du monde, je bosse quand même quelques heures par jour.

  12. Exactement, ne pas décrocher, ne pas compter ses heures, mais au final c’est la liberté 😀

  13. Coucou
    En tout cas bravo pour avoir réussi à faire ce que tu voulais en passant au-dessus de ce que les autres disaient !
    Moi j’ai 20 ans, j’aimerais devenir rédactrice web, et être freelance est une question que je me pose…

  14. Merci mais j’avoue avoir mis mon temps quand même, 26ans c’est long !
    A 20ans tu as encore de la marge, pése le pour et le contre car être à son compte c’est dur, il y à bcp de paramètre à prendre en compte mais si tu es sure de toi, fonce 😀

  15. Très bon article ^^ Merci de faire partagé son témoignage. Apres, personnellement, j’ai peur de ma lancé =)

  16. Mais non n’est pas peur de te lancer, tu peux dans certains secteurs allier un emploi stable + ta propre entreprise, si vraiment tu veux un jour, fonce 😀 Bon après comme pour tout prend le temps de bien mûrir ton projet

  17. et oui les institutions peuvent te rendre folle et je comprends
    A l inverse et malgré tous les défauts des entreprises, je préfère être salariée et avoir la sécurité de l emploi même si c’est lourd parfois.
    Mais sans sécurité j’avoue que je serais trop stressée

  18. Je comprend ton point de vue, chacun à ses propres envies et besoins et je peut comprendre que de ne pas avoir de « sécurité » puisse engendrer du stress. Perso quand j’ai pesé le pour et le contre, notamment vis à vis de cette non sécurité, finalement je l’ai relégué au second plan ^^
    Merci pour ton commentaire car une fois de plus ça montre qu’il faut quand même prendre en compte des facteurs autres quand on souhaite ce lancer.

  19. Le souci de l’école et du monde du travail… C’est qu’ils essayent de faire en sorte que l’on se ressemble tous. On ne prend pas en compte nos individualités. Je pense pas que ce soit nous les inadaptés… Mais plutôt que le système est inadapté, tu vois ? Je te souhaite plein de bonnes choses et d’épanouissement 🙂

  20. Oui je vois ce que tu veux dire et je pense que tu à entièrement raison. Il faudrait refaire tout le systéme ce sera long mais je pense que ça finira par arriver 🙂
    Merci beaucoup en tout cas, je te souhaite également tout pleins de bonnes choses :*

  21. Ton article donne envie de se mettre à son compte ! C’est sur que travailler pour soi c’est toujours mieux que pour un patron et plus épanouissant parce qu’on peux partir dans des directions qui nous auraient été impossible à cause de la direction fixé par l’entreprise.

  22. Oui c’est ça, mais après c’est pas tout les jours facile non plus et etre à son compte c’est très gratifiant, perso je m’éclate mais c’est beaucoup beaucoup de boulot

  23. En france on aime mettre les gens dans des cases.

    A l’école j’avais des envies, on m’a dit que j’avais un bon niveau et que l’artisanat n’était pas fait pour moi.

    Au final j’aime mon métier, mais j’ai ouvert mon blog pour ne pas perdre ma créativité.
    Des bisous

  24. Tout à fait ! C’est dingue d’être mis dans des cases comme ça 🙁
    Concernant l’artisanat et vis à vis du niveau alalala combien de fois j’ai entendu ses discours, m’fin faisons en sorte qu’un jour ça change pour les petits jeunes.
    En tout cas super si ton métier te plais c’est l’essentiel 😀
    Des bisous à toi également !

  25. Coucou,
    Tu as bien raison et c’est très courageux de ta part.
    Je te souhaite toute la réussite que tu mérites !
    Bisous. Elodie.

  26. Merci beaucoup

  27. Et tu as totalement raison d’être devenue free-lance ! Depuis toute petite j’aimerais aussi avoir un truc à mou mais j’aime tellement de choses que je m’eparpille donc il faudrait que je trouve une voie. Et puis ca fait peur aussi de se lancer :/

  28. Côté éparpillement je te rassure ça m’arrive aussi, disons que je me maitrise au max :p
    Oui ce lancer ça fais peur, car d’un point de vue comme un autre, il y à des pour et des contres à prendre en compte.

  29. Je te félicite pour ton parcours, j’ai des amies qui sont à leur compte et ce n’est pas facile tous les jours… donc je t’envoie plein d’ondes positives, moi je serais incapable de faire tout ça ❤

  30. Merci beaucoup, oui en effet c’est pas toujours facile, c’est pour ça que je souhaitais aussi faire ses articles, pour montrer la réalité du métier parfois pas toujours facile et incomprise même si je ne changerai pour rien au monde de métier 🙂

  31. Merci pour ton article je te découvre et je me retrouve dans ce que tu dis. J’en profite pour rebondir sur les autres articles en lien. Ça serait cool d’avoir des conseil de ta part
    Merci en tout cas c’était un plaisir de te lire

  32. Merci à toi, ravie qu’il t’ai plu 🙂

  33. Hello,
    Il faut avoir le courage de ce lancer. Car rien n’est facile dans ce milieu. Il n’y a pas la sécurité de l’emploi. J’espère avoir aussi le courage un jour.
    XoXo

  34. Oui il y à des avantages et des inconvénients, à chacun de voir ce qu’il veut 🙂
    Tkt un jour si tu le souhaites tu y arrivera courage 😀

  35. Super article ! Je me suis reconnue un peu, je ne m’epanouissais pas vraiment dans mes anciens boulot jusqu’au jour où je décide de me mettre à mon compte également. Depuis c’est un bonheur ! Ne jamais lâché !

  36. Rien laché ! Tout à fait !
    C’est génial que tu es pu trouver le bonheur 😀 Tout pleins de réussite pour toi :*

  37. Comme toi, le système scolaire ne m’a jamais convenu, même si j’étais aussi une bonne élève. Au final, pour raisons personnelles, je ne suis pas allée au bout du lycée. J’ai fait une formation d’infographiste il y a 3 ans et j’espère trouver un travail très bientôt, histoire d’avoir un peu d’expérience avant de (peut-être) me mettre à mon compte ! Ton article donne du courage et de l’espoir pour ne pas lâcher les bras, donc merci. ♥

  38. « Ton article donne du courage et de l’espoir pour ne pas lâcher les bras, donc merci. ♥  » Mais avec plaisir, vraiment sincérement, c’est le but de ce genre d’article donc merci à toi déjà de me lire et si ça t’aide, mission accompli Stay strong 😀

Laissez un commentaire